0
1359

Comment Egreen réduit nos factures d'électricité par le jeu!

Comment la startup Egreen favorise la sobriété énergétique? Par les nudges et le jeu! 

Explication avec l'interview de la startup!

Interview de Romain Vernet, directeur commercial d’Egreen.

  • Bonjour, pourriez-vous nous décrire en quelques mots votre startup, ce qu’elle propose ?
  •  

EGreen propose une plateforme web de suivi des consommations d’énergie dans les bâtiments (eau, électricité, gaz, température, etc.) et des services de sensibilisation des usagers basés sur une approche ludique, sociale, incitative et non culpabilisante. 

 

  • Quelles ont été les inspirations qui vous ont conduit à développer un projet sur la réduction de la consommation énergétique ?
  •  

Cette entreprise a été créée après une étude à Berkeley dans le champ de la psychologie de la motivation appliquée à l’économie d’énergie, ou comment changer les comportements de consommation énergétique grâce à des outils comme le retour de l’information en temps-réel, rendu possible aujourd’hui grâce au web et aux objets connectés, des outils comme la gamification, les nudges, etc.

  •  
  •  
  • Les nudges… ? Pouvez-vous nous en dire plus sur ce concept?
  •  

Ce sont des incitations douces, un ensemble  de mesures pour accompagner les personnes à changer leurs habitudes. Par exemple, le choix par défaut est un nudge très efficace: pour réduire la consommation de papier, nous pouvons paramétrer par défaut d’imprimer en recto-verso. Modifier le paramétrage en simple recto reste possible mais le choix par défaut facilite le changement d’habitude à réduire sa consommation de papier.

 

  • Dans le cadre de votre solution, comment envisagez-vous de sensibiliser vos clients à la sobriété énergétique ?
  •  

Nous avons plusieurs possibilités selon le contexte et le public : 

- Dans les bâtiments tertiaires, de bureaux, nous proposons un challenge / un défi collectif d’économie d’énergie associé à du financement participatif afin que les économies d’énergie réalisées par les occupants leur reviennent sous la forme du financement d’un projet civique, en lien avec le développement durable, concret et qui les touche. 

- Dans un contexte résidentiel, nous sommes en train de développer un jeu vidéo, baptisé Apolis Planeta, et qui consiste à embarquer les occupants des résidences dans une expérience de jeu virtuel où les données et le scénario du jeu évoluent en fonction des économies réelles faites dans la vie, à la maison. Ce jeu sera en réseau pour démultiplier son caractère social, un levier important du changement de comportement. 

- D’autres techniques de sensibilisation existent dans le même esprit ludique et incitatif, comme les Green Nudges, une forme de communication innovante qui tire son efficacité de la nature non rationnelle des prises de décisions humaines. L’exemple le plus emblématique des green nudges est la « petite mouche » collée dans les urinoirs pour hommes dans les toilettes publiques dans le but de réduire les coûts de nettoyage des WC. 

- Nous proposons enfin des formations, et du coaching aux éco-gestes. 

 

  • Quelles ont été les raisons qui vous ont poussé à faire de la gamification pour faire de la sensibilisation ?
  •  

Culpabiliser les gens pour leur mode de vie est une mauvaise approche. Elle est anxiogène, génère du stress et du ras-le-bol parfois, et au final produit l’effet inverse ou en tout cas annule son effet. 

Au contraire, prendre plaisir à réduire ses consommations à travers le jeu  par Apolis Planeta ou  Green Point (notre offre de Gamification pour les bâtiments tertiaires et résidentiels), avoir un retour concret et d’ampleur de l’impact de ses efforts, contribuer collectivement à la société civile juste en adaptant les petits gestes du quotidien, nous semble chez eGreen des motivations au moins aussi fortes que le gain financier individuel.

 

  • Vous avez déjà pu tester votre dispositif auprès de clients. Quels ont été les premiers retours en matière de réduction de consommation ?
  •  

Nous avons passé les 4 dernières années à peaufiner la plateforme de suivi avec ses capteurs, pour l’analyse pure des consommations. C’était important de passer par là car on ne peut changer ce qu’on ne peut mesurer. 

Depuis cette année, nous avons engagé avec Nexity et Suez Consulting le volet comportemental de notre solution globale : 

- nous leur avons fait plus de 30 % d’économies sur le chauffage (Nexity) sur la période de jeu, en tenant compte des degrés jours unifiés (DJU) ; 

- près de 10 % sur la consommation d’eau (Suez Consulting) sur la période de jeu, en tenant compte des DJU.

D’après un sondage, 80 % des personnes interrogés (Suez et Nexity) ont pris plaisir durant le challenge et disent vouloir poursuivre les efforts d’économie. D’autres expérimentations par la suite nous prouvent que non seulement nos clients font des économies, mais qu’en plus les occupants sont moteurs et ravi de l’expérience de jeu / de challenge. 

Je vous remercie pour vos réponses.

Plus d’informations sur http://www.egreen.fr/

Cet article a été consulté 1359 fois.

Energie