0
1103

Créer de la valeur dans les interstices de la smart city

Portés par l’offre des opérateurs et les demandes des villes, les services urbains se numérisent. Pour créer d’avantage de valeur, il faut sortir des silos, créer des synergies entre services et multiplier les interactions entre eux.

Egis, Transdev, Veolia, Indigo, Suez, Engie… Notre pays compte nombre de leaders dans les domaines de la gestion urbaine et aucun d’entre eux n’a attendu pour intégrer les solutions digitales dans son cœur de métier afin d’améliorer sa performance et créer de nouvelles offres. En parallèle, une myriade de start-ups innove tous azimuts. De leur côté, les villes, avec des degrés de maturité variables, intègrent les concepts de smart city et accroissent leurs exigences en matière de numérique dans leurs appels d’offre, et ce sur l’ensemble des services urbains.

Réduction des coûts d’éclairage public, meilleure détection des fuites d’eau, solutions de mobilité plus personnalisées, la smart city apporte des solutions concrètes et pragmatiques dans de nombreux domaines.

Nous pourrions aller bien au-delà en sortant des cadres établis et en nous glissant au contraire dans les interstices de la smart city, en nous plaçant à l’interface entre ces services.

Du transport à la mobilité

Un exemple concret de cette démarche a été apporté par un changement de paradigme et le passage de la notion de transport public à celle de mobilité. Aujourd’hui, les modes de transport ne sont plus opposés (individuel contre collectif) mais combinés et leurs interactions prises en compte dans la recherche de la meilleure solution globale pour la collectivité. L’information délivrée au voyageur est multimodale (elle intègre le bus, le tram, le train, mais aussi la voiture, le parking…) et les calculs d’itinéraires (Optymod à Lyon ou Moovizy à Saint Etienne) tiennent compte de toutes les solutions possibles. Des recommandations sont même faites en temps réel selon l’évolution de la situation (suite à un accident, se garer et finir en métro par exemple).

Plaçons-nous maintenant entre le transport de voyageur et celui des marchandises. Et voilà le projet de logistique urbaine TramFret à Saint Etienne qui propose de transporter des marchandises d’un point à un autre, avec un tramway recyclé empruntant le réseau existant.

Allons encore plus loin, cherchons de la valeur entre des services encore plus éloignés les uns des autres.

Transport - Energie

Glissons nous maintenant entre les transports et l’énergie. Le rapprochement favorise également des synergies, particulièrement avec le développement du bus électrique. La recharge au dépôt de plusieurs dizaines de bus doit impérativement s’appuyer sur un pilotage intelligent des réseaux électriques (smart grid) intégrant les différentes demandes pour ne pas aboutir à un surdimensionnement des moyens de production et de distribution.

Une gestion intelligente de l’énergie et de l’éclairage peut également servir à valoriser les transports publics. L’éclairage aux arrêts dans les zones industrielles et rurales peut être piloté en fonction des horaires de passage, de la présence de piétons ou non et de l’approche effective des bus et cars, de façon à limiter la dépense énergétique tout en améliorant le confort et la sécurité des voyageurs.

Transport et monitoring

Peut-on trouver d’autres utilités que le transport de voyageurs à ces bus qui sillonnent nos villes ? Avec le projet GreenZenBus, Transdev a transformé un véhicule en capteur surveillant de façon périodique et mobile la qualité de l’air des principaux axes, offrant un complément aux capteurs fixes qui fournissent une donnée en continu mais localisée. Aux Pays-Bas, les capteurs embarqués servent aussi à surveiller l’état de la chaussée.

« Gotta Mix'em All »

Réutilisez et détournez des infrastructures et services existants, comme La Poste qui collecte les papiers usagés après avoir déposé le courrier (Recy’go). Essayez donc de prendre deux services urbains et cherchez à les combiner ou à les connecter : vous tiendrez peut-être là l’idée d’un nouveau service, pour une ville plus intelligente, pour créer votre future entreprise.

C’est dans cette même philosophie que la démarche « Smart City » du groupe Caisse des dépôts, en rapprochant des filiales spécialisés dans des domaines variés, favorise les rencontres et stimule la créativité pour proposer d’autres services et d’autres innovations à l’interface les métiers, dans tous les coins et les recoins de la smart city.

Marc Moreau

Cet article a été consulté 1103 fois.

Mobilité