0
865

Interview de la Startup Echy!

Interview de la Startup Echy, une société qui a développé une technologie "qui permet d’amener la lumière du soleil dans tous espaces grâce à la fibre optique. "

Bonjour. Pour commencer, pourriez-vous présenter en quelques lignes votre Startup Echy ?

ECHY est une start-up française qui a développé une solution d’éclairage naturel par fibre optique. La jeune entreprise a été créée en 2012 par deux ingénieurs (Quentin MARTIN-LAVAL et Florent LONGA) et une ESCP (Stéphanie LE BEUZE). La société regroupe aujourd’hui d’une dizaine de personnes, regroupant ingénieurs, chercheurs et commerciaux. ECHY signifie Eclairage Hybride. Pourquoi ? Parce que notre technologie va permettre d’amener la lumière du soleil dans tous espaces grâce à la fibre optique. Mais aussi parce qu’en cas de mauvais temps, notre système est capable de basculer vers un éclairage LED pour garantir une luminosité optimale tout au long de la journée.

Notre technologie brevetée se décompose en 3 principes :

- La captation de la lumière du soleil grâce à un tracker. Capable de suivre la course du soleil tout au long de la journée, celui-ci capte et concentre la lumière naturelle grâce à des lentilles de Fresnel.

- Le transport de la lumière naturelle grâce à la fibre optique. Placée derrière les lentilles, la fibre va conduire la lumière du soleil jusqu’à l’espace désiré. Ce « conducteur » représente de nombreux avantages : le spectre lumineux du soleil n’est pas altéré (les bienfaits sont conservés sans les inconvénients : pas de chaleur ni d’UV) et son intégration est simple car elle se niche directement dans les gaines électriques.

- La diffusion de cette lumière par des luminaires dédiés. La technologie ECHY diffuse la lumière du soleil en direct, avec ses variations de couleur et d’intensité. Afin de garantir une luminosité optimale, nous proposons des luminaires hybrides. Ces derniers sont équipés de LED gradables qui prennent le relais en cas de manque de lumière naturelle (mauvais temps ou la nuit). Nous proposons une large gamme de luminaires, allant de l’applique classique aux luminaires d’exception (Atara Design) et high tech (fenêtre virtuelle et connectée WINTUAL).

2. Pourriez-vous nous rappeler les effets de la lumière naturelle sur le bien-être des personnes ?

Les bienfaits de la lumière naturelle sur le bien-être des personnes sont nombreux. Quelques exemples :

- Renforcement des défenses immunitaires

- Limitation de la progression de certaines maladies (Alzheimer, etc.)

- Accélération des délais de guérison

- Diminution des risques d’insomnie ou de dépression

- Augmentation de la productivité et la concentration de 15%

- Augmentation du taux d’apprentissage de 21%*.

Quelles conditions et/ou contraintes en matière de construction doit-on prendre en compte pour mettre en place vos solutions ?

Notre solution représente l’avantage d’être facile à installer puisqu’elle ne nécessite pas de travaux pour son intégration (contrairement aux fenêtres de toit ou aux puits de lumière). Notre tracker peut être lesté sur le toit et les fibres se nichent directement dans les gaines électriques existantes.

Toutefois certains éléments sont à prendre en compte lorsqu’on souhaite bénéficier de l’éclairage naturel ECHY :

- L’absence de masques solaires : pour pouvoir fonctionner de manière optimale, les rayons du soleil ne doivent pas être masqués par un bâtiment ou tout autre obstacle. Notre tracker doit pouvoir suivre sa course tout au long de la journée.

- L’emplacement du tracker : si l’installation doit se faire sur un toit, ce dernier doit pouvoir accueillir le tracker (les toits en tuiles ne seront donc pas adaptés). Le toit idéal est un toit terrasse ou un toit technique. Si le toit ne permet pas d’accueillir le tracker, nous pouvons réaliser une installation en drapeau ou nous positionner à tout autre endroit, dès lors qu’il n’y a pas de masques solaires.

- La distance entre le tracker et les luminaires : plus la fibre est longue, plus il y a de risques de perte de lumière. Ceci est donc à prendre en compte. La distance optimale dépend du choix de la fibre (plastique ou silice).

- Le raccordement à l’électricité : une petite consommation d’électricité est à prévoir pour alimenter le moteur du tracker (6 KW/ans). Ce dernier lui permet de suivre le soleil à la manière d’une fleur de tournesol.

 

Vous avez déjà testé vos solutions sur plusieurs bâtiments. Pouvez nous nous décrire les premiers retours d’expérience que vous avez eus en termes de performance énergétique et de retour client ?

4 ans après notre création, nous comptons une dizaine de références sur le territoire français avec de nombreux retours positifs. Nos clients sont satisfaits par la qualité de la lumière que nous proposons qui est « beaucoup moins agressive que l’éclairage électrique » (Pascal, graphiste à l’École des Ponts ParisTech) et qui permet de se reconnecter à l’extérieur en « ressentant les variations de lumière en fonction des changements de luminosité extérieure » (Michel Devin, ingénieur chez SETEC International). Ils apprécient également la couleur de cette lumière qui est « totalement différent de celle obtenue avec un éclairage électrique, […] donc l’oeil se fatigue moins durant toute la période de travail » (Nicolas Auriac, chef de projet au CEA de Cadarache). Le design de nos luminaires est également apprécié « si je devais décrire en deux phrases la technologie ECHY, je retiendrais surtout qu’elle est extrêmement élégante » déclare un de nos clients (Patrice Berruet, directeur de projet chez Icare Développement).

D’autre part, nous avons réalisé une étude du fonctionnement de notre technologie au Carrefour Market de Bonneval (28). Sur ce site, nous avons équipé deux endroits stratégique : les caisses et le rayon fruits et légumes. Nous avons comparé les luminaires hybrides d’ECHY en collaboration avec Philips, avec un éclairage artificiel classique sur une période d’un an. Notre étude démontre des économies d’électricité de 68% ainsi qu’une réduction de l’utilisation de l’éclairage artificiel de 45%. Pourtant situé dans le nord de la France, notre système a pu fonctionner jusqu’à 11h par jour, avec des économies possibles même hors journée de grand beau temps.

Pour en savoir plus:  www.echy.fr

Cet article a été consulté 865 fois.

Mobilité