0
9832

La digitalisation de l’espace urbain dans la Smart City

Aujourd’hui, le numérique tient une place importante au cœur des villes. Grâce au web et aux nouvelles technologies, la Smart City collecte des données en grande quantité, les analyse et est capable de s’améliorer. Découvrons ensemble les objectifs majeurs du digital, et quelles actions concrètes la ville intelligente met en place grâce à lui. 

La digitalisation des espaces urbains, au-delà d’être un effet de mode, répond à pas mal d’objectifs concrets s’inscrivant dans le développement des Smart Cities.

 

Maîtriser les dépenses énergétiques

 

Le premier objectif du numérique, c’est de permettre à la ville intelligente de faire des économies d’énergie, dans tous les secteurs.

Par exemple, au sein des réseaux électriques intelligents des Smart Cities, des compteurs sont installés chez les citoyens permettant de voir en temps réel leur niveau de consommation. Ils peuvent alors réduire leur consommation afin de diminuer leurs dépenses énergétiques.

Sinon, une nouvelle technologie se développe en ce moment. Elle permet de transmettre des informations aux citoyens par le biais de lampes LED présentes dans l’éclairage. C’est le Li-Fi. Cette technologie permet de réduire l’utilisation du réseau Wifi. Elle permet également de réduire les dépenses énergétiques des villes, car les lampes LED consomment moins d’énergie que des lampes classiques.

Améliorer la qualité de vie des citoyens

 

Le citoyen est aujourd’hui plongé dans le numérique. Or, le cadre de vie et le bien-être des habitants sont les axes majeurs de développement des Smart cities. Le but principal est de pouvoir lier nouvelles technologies et citoyens tout en leur facilitant l’accès aux informations. Pour aller dans ce sens, pas mal d’actions sont mises en place par les Smart Cities.

Par exemple à Nantes, l’application « Nantes Métropoles » permet aux habitants d’obtenir des informations très diverses sur la ville :  horaires des transports en commun, les évènements présents dans la ville… De quoi améliorer la qualité de vie des citoyens au quotidien.

Sinon, des bornes Wifi sont installées dans les villes, permettant aux citoyens de se connecter n’importe où et n’importe quand. Elles peuvent aussi donner des informations sur la pollution de la ville, sur la météo…

Au-delà de ça, la ville mise aussi sur le mobilier connecté. Par exemple dans la région parisienne, un Abribus permet de fournir un fil d’information continu aux voyageurs. Ils peuvent obtenir des informations sur les transports disponibles mais aussi des informations culturelles concernant la ville.

Aider la Smart City dans sa gestion quotidienne

 

Pour les collectivités locales, la digitalisation de l’espace urbain est aussi une aubaine. Ça leur permet d’optimiser les coûts ainsi que la gestion de l’ensemble de la ville.

Par exemple dans les Smart Cities, le développement de lampadaires connectés permet d’indiquer aux collectivités lorsqu’une ampoule est en fin de vie ou bien la présence d’un dysfonctionnement. Ça permet de connaitre les lieux où des interventions sont nécessaires afin de minimiser les coûts de déplacement.

Limiter l’impact néfaste de la ville sur l’environnement

 

La mise en place de nouvelles technologies permet aussi de répondre aux enjeux de préservation de l’environnement via l’utilisation des énergies renouvelables.

La prise en compte du respect de la planète, permet à la ville de se moderniser, et ainsi de répondre à des objectifs plus « verts ».

Par exemple, lier les nouvelles technologies à l’agriculture urbaine permet à la ville de connaitre en temps réel les types de plantation existantes chez les citoyens. Une bonne façon de savoir quelles cultures privilégier et où, pour préserver la biodiversité par exemple. Sans la technologie, cette vision d’ensemble serait impossible.

Recréer le lien social

 

L’espace urbain connecté peut être caractérisé comme un lieu de partage où les citoyens peuvent se retrouver. On pourrait trouver ça paradoxal : de nos jours, le développement de nouvelles technologies permet aux citoyens de communiquer à distance et ne favorise donc pas les échanges en face à face.

Mais grâce au mobilier urbain intelligent, cette dimension évolue un peu.

Par exemple, dans la ville de Boston, un banc connecté a été installé dans les rues de la ville. Ce banc permet de recharger plusieurs objets connectés grâce à des panneaux solaires intégrés à la structure. Ce banc a deux objectifs. Le premier, c’est de fournir un point de recharge aux citoyens tout en utilisant des technologies prenant en compte le développement durable. Le second objectif est social. Le banc Soofa permet aux citoyens de se retrouver autour d’un même espace. Ils peuvent alors se réunir autour du banc pour travailler par exemple, pendant que leur téléphone se recharge.

Quel futur pour nos villes ?

 

Dans l’avenir, on pourrait apercevoir de plus en plus la présence du digital avec de nouvelles technologies et innovations au sein des Smart Cities. Les innovations connectées permettent d’informer et de communiquer plus rapidement avec les citoyens. Elles permettent également de pouvoir réaliser des économies d’énergie et de répondre à des enjeux de développement durable.


Vous aimez cet article ?

Partagez le et suivez-nous sur : Twitter , Flipboard et Linkedin

Cet article a été consulté 9832 fois.

Tendances