6
1124

When Art meets Technology

C'est au coeur de Paris, dans un univers hors du temps que nous avait donné rendez-vous Google. Plus précisément, au Lab de l'Institut Culturel de Google, un espace de 340m2 entièrement dédié à la rencontre entre Art et Technologie.

Dès notre arrivée, nous sommes plongés dans une pièce futuriste dans laquelle trône un mur numérique intéractif de 65m2. Sur celui-ci défilent les oeuvres d'art numérisées par Google. Van Gogh, Brueghel, Chagall, les tableaux paradent sur l'écran gigantesque et rappellent l'esprit du lieu : offrir une nouvelle vie à l'art grâce à la technologie.

Laurent Gaveau, Président du Lab de l'Institut Culturel prend alors la parole ; jean/polo/basket, il incarne à lui seul, l'univers de la marque Google. Son intervention est tapissée d'anecdotes fabuleuses. Il raconte notamment comment les équipes de Google sont parvenues à numériser l'immense toile de Marc Chagall (200m2) suspendue au plafond de l'Opéra de Paris, en utilisant un système complexe de caméras mobiles.

Chez Google, la technologie doit "apporter un plus à l'art". Promesse tenue. Le tableau de Pieter Brueghel La Tour de Babel mesure 114x155 cm. Dans ces conditions, impossible pour les spectateurs de visualiser les détails de l'oeuvre. Grâce aux outils digitaux, ce souci est pourtant rapidement évacué par Google. Il suffit de zoomer sur la tablette pour voir apparaitre à l'écran les pioches, les marteaux et les visages qui poudrent le tableau, et font de lui une oeuvre magistrale de la Renaissance.

Inauguré en 2011, le Lab de l'Institut Culturel de Google a considérablement enrichi sa collection. De nombreux partenariats ont été engagés auprès de différentes institutions culturelles à travers le monde.

Des sites prestigieux, à l'image du Château de Versailles, ont permis aux ingénieurs de Google de capter l'intérieur de salles mythiques (Galerie des Glaces) pour proposer des visites interactives uniques.

"Chaque être humain à l'opportunité de visiter la Galerie des Glaces, comme s'il y était, depuis son salon." s'exclame Laurent Gaveau.

La découverte se poursuit par la visite de l'atelier d'artistes situé à l'étage supérieur de l'Institut. Dans cette pièce cosy, où les bureaux sont en carton et les gens en short, se côtoient artistes et ingénieurs. Ils mettent en commun leurs compétences et imaginent ensemble les innovations de demain. Visiblement, l'expérience semble porter ses fruits. C'est ici par exemple que la fameuse Cardboard Google* a été inventée par deux français (David Coz et Damien Henry). Une fois l'expérience testée en direct et approuvée il est déjà l'heure de quitter les lieux.

En sortant de là, nous sommes frappés par la capacité de Google à créer de l'imaginaire. Il y a des expériences dont on garde longtemps le souvenir. Assurément celle du Lab de l'Institut Culturel de Google en fait partie. On regrettera seulement que les visites ne soient pas ouvertes au grand public.

@copyrights Google Cultural Institute



*casque de réalité virtuelle à fabriquer soi-même avec l'aide d'un Smartphone

Cet article a été consulté 1124 fois.

Mots clés :

Tendances, Google
Tendances