Chapitre : 3

Le Hub Smart City 17/05/2019 - 05:21

Amsterdam : hub européen de la startup

Amsterdam, hub de la startup en Europe
Chapitre 3
Amsterdam est réputée pour être un hub en matière de startups, abritant des centaines de jeunes entreprises locales et venues s'y implanter.

Récolter et partager des données ouvertes est une partie de l’équation du succès d’une smart city. Avoir des citoyens engagés dans l’évolution de la ville en est une autre. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur une troisième composante qui fait d’Amsterdam une smart city en puissance : son dense tissu entrepreneurial.

La capitale européenne de la startup est une plaque tournante de la technologie et de l'innovation, et ce n’est pas un hasard. Avec de nombreux programmes lancés pour favoriser l’éclosion et la pousse de ses startups, le gouvernement est un grand artisan de ce succès.

 

Amsterdam : l’ADN startup

Amsterdam possède une infrastructure numérique robuste et un écosystème TIC ultra développé (technologies de l'information et de la communication). Les Pays-Bas disposent d’ailleurs de l'internet le plus rapide de l'UE.

La capitale néerlandaise est sans cesse à la recherche de nouvelles opportunités technologiques et d'innovation. Pour cela, elle veut attirer et garder les meilleurs talents en la matière.

Le secteur privé et le gouvernement sont particulièrement proactifs dans le soutien et l’accompagnement des startups locales en leur donnant accès à des :

  • Programmes d’incubation tels que StartupAmsterdam

  • Programmes comme l’International Talent Event, le Startupbootcamp et le Coding for Amsterdam

  • Espaces de coworking modernes

  • Accélérateurs et incubateurs de renommée mondiale

  • Capital-risqueurs, investisseurs et business angels

En 2016, les startups basées à Amsterdam ont levé 194 millions d'euros, soit 76% du financement total destiné aux startups de tout le pays !

 

Le programme StartupAmsterdam

Amsterdam est un hub pour les entrepreneurs, les nouvelles technologies et l’innovation. Pour atteindre son plein potentiel, la ville a lancé StartupAmsterdam en 2015.

Ce programme a pour vocation de renforcer et mettre en valeur un écosystème de startups en constante évolution en capitalisant sur les ressources déjà existantes.

StartupAmsterdam est une collaboration entre la ville d'Amsterdam et 250 parties prenantes du secteur des technologies.

L'objectif est de créer un véritable écosystème de startups à Amsterdam et de devenir un guichet unique pour celles-ci, en les mettant en contact avec les acteurs clés, mentors, investisseurs, talents techniques et clients débutants.

En seulement deux ans, le projet a permis à Amsterdam de confirmer son statut de foyer de la scène technologique européenne. En très peu de temps, StartupAmsterdam a réussi à :

  • Établir un réseau d'entreprises

  • Créer des Launchpad Meetups pour connecter entreprises et startups

  • Lancer la Amsterdam Capital Week pour connecter les startups avec la capitale

  • Lancer des académies de démarrage dont B.SSA (B.Startup School Amsterdam) et la Growth Tribe Academy

  • Co-organiser des bootcamps internationaux pour startups

  • Introduire des cours de code informatique dans les programmes scolaires

Bibliothèque d'Amsterdam

Startup in Residence, incubateur gouvernemental

L’une des initiatives soutenues par StartupAmsterdam est Startup in Residence, un incubateur gouvernemental.

Chaque année, la municipalité évalue les préoccupations de la population et crée un ensemble de défis sociaux que les startups doivent résoudre en utilisant les données de la ville et l'immense culture web et tech d’Amsterdam.

La capitale collabore avec les créatifs et développeurs issus de près de 2000 startups afin d'accélérer le processus d'innovation. Cela signifie aussi que les citoyens peuvent être directement impliqués dans l'avenir de leur propre ville.

Le gouvernement d'Amsterdam est prêt à investir dans les startups prometteuses en devenant leur premier client. En retour, travailler avec la municipalité offre à ces jeunes pousses une occasion unique d’être soutenues par des experts de la ville et d’accéder à leur réseau.

Le plan pilote Startup in Residence mené en 2015 a produit cinq projets viables, dont une application pour smartphone incitant les résidents à trier leurs déchets et une application aidant les touristes à découvrir des endroits cachés d’Amsterdam. Cette dernière s’appelle Wyzer.

 

Wyzer App par Wander

Wyzer fait sortir les visiteurs des sentiers battus, tout en améliorant leur expérience de la ville.

L’application se connecte à une boussole plutôt qu'à une carte, afin que les utilisateurs puissent explorer différents itinéraires pour se rendre à destination. C’est ce qu’on appelle la « navigation floue ».

Wyzer met en évidence les « joyaux cachés » à découvrir en cours de route. De cette manière, les utilisateurs ont une histoire unique à raconter. Les Amstellodamois en bénéficient indirectement car le centre-ville s’en retrouve décongestionné.

La technologie de cette app utilise des données cartographiques, GPS et touristiques, et propose la contribution de sa communauté pour suggérer les meilleurs endroits à recommander aux utilisateurs.

 

Rivières sans plastique

Un autre projet pilote est Plastic Free Rivers, lancé en 2016 sous la forme d’un concours de projets organisé autour du thème des rivières sans plastique.  

Le concept : une douzaine d’équipes présentent tour à tour un système permettant de récupérer efficacement les déchets plastiques dans les rivières.

C’est la maquette « The Great Bubble Barrier » (traduit par « La grande barrière de bulles ») qui a remporté le concours.

Le système consiste à placer un tube troué au fond de l’eau. En pompant de l’air à travers le tube, une barrière de bulles se forme et guide les déchets vers les rives en vue de leur collecte.

Pour une ville comme Amsterdam, dotée d'un système de canaux complexe et à ciel ouvert, il s'agit d'une innovation précieuse. Cette méthode est peu coûteuse et peut facilement s’appliquer à d’autres voies navigables à travers le monde, apportant une solution aux huit millions de tonnes de plastique déversées dans l’océan chaque année.

Plastic Free Rivers démontre l’importance de la collecte d’informations, mais aussi de son organisation et de sa diffusion.

L’entreprise vanPlestik a poussé cette solution plus loin en transformant les déchets plastiques collectés en matériau pour les imprimantes 3D. Résultat : des objets « imprimés » en plastique de haute qualité.

On se retrouve la semaine prochaine dans le quatrième volet d'Amsterdam Smart City !

flipboard