Chapitre : 4

Le Hub Smart City 29/11/2019 - 16:19

Paris 2024 : du village à la nation olympique

Village olympique Paris 2024
Chapitre 4
Les Jeux olympiques de 2024 sont déjà en préparation. Paris y voit l’opportunité de devenir plus résiliente, inclusive et verte.

Vendredi 22 novembre, le jury réuni par la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) a sélectionné et annoncé les projets lauréats pour la construction de deux secteurs du futur quartier du village olympique.

Nous sommes à plus de quatre ans du début des Jeux olympiques à Paris. C’est l’occasion de faire le point sur les ambitions du comité d’organisation de créer des Jeux « exaltants et inoubliables ».

 

Coup d’envoi imminent de la construction du village olympique

Le chantier de construction du village olympique de Paris 2024 est sur le point de démarrer. Ce dernier s’étendra sur une surface de 51 hectares entre les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et L'Île-Saint-Denis (93).

En 2020, les installations actuelles (bureaux, résidence étudiante, foyer de travailleurs) seront démantelées pour accueillir les fondations du village olympique. Les travaux de construction et d'aménagement commenceront en 2021 et prévoient d’être achevés en septembre 2023, dix mois avant le début des Jeux.

Le village olympique comprendra 2400 logements et 119 000 m2 d'activités, bureaux, équipements et services.

L'équipe de conception veut intégrer le village au tissu urbain existant de la Seine-Saint-Denis, à proximité des transports en commun et des voies rapides. Le village olympique a été imaginé comme une « cité jardin », traversé par des chemins, promenades et agrémenté de terrasses et d’espaces verts.

Découvrez en images l'architecture et le design des futurs bâtiments conçus par l'architecte français Dominique Perrault.

Village olympique Paris 2024
DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTE/ADAGP

 

Le pari écologique de Paris 2024

La Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques) s'engage à construire le village olympique avec 40% de carbone en moins. L’un des défis de Paris 2024 : devenir une ville résiliente face au réchauffement climatique et aux événements exceptionnels.

La Solideo veut faire de Paris 2024 « un réceptacle de la biodiversité » et « un chaînon de la nature ». Cela implique la création de toits-terrasses végétalisés et d’un corridor écologique le long de la Seine. 

Mais les ambitions ne s’arrêtent pas là. La Solideo vise la neutralité carbone d'ici à 2050. Un projet gargantuesque qui se place comme fer de lance de la transition écologique.

55 millions d'euros doivent d’ailleurs être mobilisés pour le plan d'investissement d'avenir (PIA). Ce plan inclut un appel à projets « démonstrateur de solutions propres pour la production d'énergie hors réseau » et un concours d'innovation pour « développer des solutions novatrices sur le thème de la ville en transition ».

Village olympique Paris 2024
DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTE/ADAGP

 

150 000 emplois à pourvoir

C’est une démarche sans précédent dans l’histoire des Jeux olympiques : Paris 2024 est le point de connexion d’une mobilisation collective inédite. De nombreux acteurs œuvrent ensemble pour favoriser l’accès à l’emploi à ceux qui en ont le plus besoin.

D’ici 2024, 150 000 emplois vont être créés dans le cadre de la préparation et de l’organisation des Jeux. Les 3 grands secteurs visés sont l’événementiel et l’organisation (78 000 emplois), le tourisme (60 000 emplois) et la construction (12 000 emplois).

Grâce à une telle anticipation, les acteurs de la formation, de l’insertion et de l’emploi ont déjà commencé à former et accompagner les demandeurs d’emploi avec des contrats d’insertion et d’apprentissage.

L’idée est d’accompagner en particulier les territoires concernés par l’organisation des Jeux. D’autant plus que la Seine-Saint-Denis (93) est le département le plus pauvre de France métropolitaine.

Mais Paris 2024 voit encore plus loin et veut inciter tout le pays à participer aux Jeux olympiques. Pour cela, le comité d’organisation a lancé le label Terre de Jeux 2024.

Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux explique : « L’objectif est de permettre à tous les territoires, quels que soient leurs moyens, leur taille, qu’ils se situent dans l’Hexagone ou dans les Outre-mer, de s’engager dans l’aventure olympique et paralympique et de profiter de la dynamique des Jeux pour mettre en valeur et accélérer leurs projets autour du sport ».

L’idée derrière Terre de Jeux 2024 est de mettre plus de sport dans le quotidien des Français, avant, pendant et après les Jeux.

Village olympique Paris 2024
DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTE/ADAGP

 

L’après Jeux olympiques

À la fin de chaque Olympiade se pose la question de la reconversion des sites ayant accueilli les épreuves et les athlètes. De nombreuses infrastructures se sont retrouvées désertées post JO. On pense notamment aux exemples d'Athènes 2004 et de Rio 2016. 

Paris 2024 a bien anticipé cette question. Par exemple, le village olympique accueillera 6 000 nouveaux habitants à partir de 2025. Les chambres qui auront accueilli les athlètes seront transformées en logements, gymnases, écoles, crèches et bureaux.

Le comité d'organisation met un point d’honneur à ce que les Jeux s’inscrivent dans le respect de la durabilité afin de servir les intérêts des Français pour les décennies à venir.

Paris 2024 veut créer dès aujourd’hui une dynamique vertueuse qui se poursuivra bien après la fin des Jeux de la XXXIIIe olympiade de l'ère moderne.

flipboard