Chapitre : 3

Le Hub Smart City 13/02/2019 - 17:58

Tour du monde des toitures végétalisées

Chicago City Hall Green Roof
Chapitre 3
Tour du monde express des toitures végétalisées avec cinq exemples remarquables de réalisations en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

Quel que soit leur type d’installation, les toitures végétalisées sont de plus en plus nombreuses à travers le monde.

En Allemagne, par exemple, pas moins de 10% des toits des nouvelles constructions sont végétalisés. Les pays nordiques aussi ont adopté les toits verts voilà des dizaines d’années.

Mais c’est du côté de l’Amérique du Nord et de l’Asie que le Hub Smart City vous emmène pour ce tour du monde express des toitures végétales. Le boucle se terminera en Europe avec une destination surprise.

L’HÔTEL DE VILLE DE CHICAGO

Dans la série des toitures végétalisées, le jardin situé sur le toit de l'hôtel de ville de Chicago est un modèle du genre !

Il a été lancé en 2000 comme projet pilote afin de tester les bénéfices des toits verts, et notamment leur incidence sur la température et la qualité de l'air de la métropole.

Toit végétalisé sur l'hôtel de ville de Chicago

Aujourd’hui, le jardin regroupe pas moins de 20 000 plantes de 150 variétés différentes. On y retrouve notamment vignes et arbustes.

Originaires des prairies de la région de Chicago, ces plantes prospèrent sous un climat venteux et aride, ce qui les prédispose à la vie sur les toits de la Windy City.

Verdict de l’étude : amélioration de la qualité de l'air, conservation de l'énergie et réduction du ruissellement des eaux pluviales.

De plus, le toit végétalisé contribue à atténuer l'effet d'îlot thermique urbain. En effet, les plantes reflètent la chaleur, fournissent de l'ombre et rafraîchissent l'air ambiant via le phénomène d'évapotranspiration.
 

L’ACADÉMIE DES SCIENCES DE CALIFORNIE

Le toit vert de l’Académie des Sciences de Californie à San Francisco est l’un des plus célèbres au monde ! Cette toiture végétale est une véritable plateforme multifonction.

Des stations météorologiques placées sur le toit mesurent le vent, la pluie et les variations de température afin de mieux informer les systèmes automatisés du bâtiment.

Académie des Sciences de Californie à San Francisco

Les puits de lumière (cf. photo ci-contre) permettent de laisser entrer la lumière naturelle tout en maintenant un niveau de fraîcheur optimal dans la piazza intérieure.

Les sept collines qui constituent le toit sont bordées de panneaux solaires et de 50 000 plateaux de végétation biodégradables et poreux fabriqués à partir de sève d’arbre et de cosses de noix de coco.

Près de deux millions de plantes composent ce toit vivant, créant une oasis d'oiseaux, d'insectes et d'autres créatures qui y cohabitent.

California Academy of Sciences à San Francisco

L’UNIVERSITÉ TECHNOLOGIQUE DE NANYANG

Depuis la Californie, traversons l’Océan Pacifique pour nous retrouver du côté de la Nanyang Technologic University à Singapour.

L’école de design et médias de l’université se distingue par son toit verdoyant et pittoresque, incliné à presque 45 degrés !

Université Technologique de Nanyang à Singapour

Il est constitué d'une combinaison de deux herbes, zoysia matrella et ophiopogon.

Sous la toiture herbacée se trouvent quatre couches de matières interdépendantes, comprenant des roches volcaniques concassées, de la ponce et du sable lavé (de l'herbe à la racine), ainsi qu'un tapis de rétention d'humidité.

Le gazon reste vert et en bonne santé toute l’année grâce à un système d’arrosage automatique utilisant les eaux pluviales récupérées.

Devenue un espace commun en plein air, la toiture permet de maintenir une température ambiante basse et de réduire la chaleur le jour.

L’ACROS FUKUOKA

L'ACROS (Asian CrossRoad Over the Sea) est un centre d'échange culturel situé à Fukuoka, au Japon.

L'architecte argentin Emilio Ambasz a conçu ce toit végétal grandiose, composé de 15 terrasses disposées en gradins, pour une surface totale de 5 400 m2 de verdure, foyer de 50 000 plantes issues de 120 espèces différentes.

L’idée était de créer un site agro-urbain innovant conciliant rentabilité du lieu et espaces verts pour le public : pari réussi !

Achevé en 1995, L'ACROS Fukuoka reste l’une des structures pionnières en matière d’architecture écologique.

À l’intérieur, le bâtiment comprend notamment une salle de concert symphonique, un espace de conférence, un centre d'information culturel et une galerie d'art traditionnel.

ACROS Fukuoka

JARDIN VERTICAL DU MUSÉE DU QUAI BRANLY

Eh oui, à Paris aussi on innove, à l’image du jardin vertical planté sur la façade du Musée du Quai Branly, sur les bords de Seine (Paris 7e).

Ce n’est certes pas tout à fait une toiture, mais c’est bel et bien une surface urbaine végétalisée. Il s’agit d’ailleurs de l’un des jardins verticaux les plus célèbres et les plus photographiés au monde !

C’est le Dr. Patrick Blanc, botaniste français, qui a conçu et réalisé ce projet. L’aménagement a été rendu possible grâce à l’adoption du projet de loi du 24 mars 2015, rendant obligatoire l'installation de procédés de production d'énergies renouvelables ou d'un système de végétalisation sur les toitures et façades des nouvelles surfaces commerciales.

Dans le prochain article, nous ferons un zoom plus détaillé sur le cas de la capitale française, engagée dans une démarche de végétalisation de ses toits et surfaces.

Façade végétalisée du Musée du Quai Branly à Paris 7e
flipboard