05/07/2018
Mis à jour le : 05/07/2018

Comment redonner vie à la Ville ? Sacha Khayat, fondateur de OpeningStage répond.

Par : Le Hub Smart City
Sachat Khayat opening stage

Si la ville a longtemps été cloisonnée – les lieux de travail, les lieux de nature, les lieux de divertissement, etc. – elle tend aujourd’hui à s’ouvrir pour accueillir des espaces plus hybrides. La ville manquait-elle de vie ? C’est peut-être ce que s’est dit Sacha Khayat lorsqu’il a fondé en 2015 OpeningStage, une plateforme qui amène le spectacle vivant là où il n’y en  a traditionnellement pas. 

Hub Smart City : Présentez-nous OpeningStage en quelques mots.

Sacha Khayat : OpeningStage est une plateforme d’artistes émergents dont la particularité est de permettre au spectacle vivant d’investir des espaces où on ne s’attend pas à en trouver, des lieux du quotidien. Nous travaillons avec des entreprises, des villes, des centres commerciaux, des parcs d’affaires, des événements sportifs… OpeningStage est à la fois un moyen pour des artistes d’être découverts par un public qui veut découvrir et une solution pour nos clients d’ouvrir leur porte au spectacle vivant.

 

HSC : Pourquoi avoir créé OpeningStage ? Cela répondait-il à un besoin identifié ?

SK : J’aime la culture, les artistes et le spectacle vivant. C’est tout naturellement que j’ai eu envie de travailler dans ce milieu. J’avais envie de faciliter l’accès à la culture. En faisant le constat qu’il est difficile de sortir du sacro-saint rythme « métro-boulot-dodo », je me suis demandé comment le spectacle vivant pouvait venir au plus large public, sans qu’il ait à se déplacer dans des lieux culturels définis. Il fallait que ce soit l’art qui se déplace, qu’il s’exprime là où est le public !

Dès le début d’OpeningStage, nous avons travaillé avec des centres commerciaux dont la problématique exprimée était de devenir des lieux de vie. Ce fut, par exemple, le cas des Quatre Temps, à La Défense. Nous avons organisé des concerts hebdomadaires d’artistes venant des Hauts-de-Seine, et le centre commercial a vu son image changer pour devenir un lieu doté d’une vie culturelle attractive.

Pour répondre à la question sur les « besoins identifiés », ils sont de plusieurs ordres : la culture a besoin de se confronter à tous ses publics, et la ville, dans son ensemble, a besoin de se réinventer, de s’ouvrir, de s’animer pour apporter plus de vie à ses habitants.

 

HSC : La ville manque-t-elle tant de lieux de vie ?

SK : Oui, sans hésiter. Elle a beaucoup été pensée en termes pratiques : là où l’on fait du sport, là où l’on fait ses courses, là où l’on travaille, etc. Ce schéma ne satisfait plus, c’est ce que nous disent nos clients. Les centres commerciaux ne sont pas les seuls à faire ce constat. La ville de Bois-Colombes a fait appel à nous pour imaginer un dispositif complet : nous avons transformé une place en lieu culturel, lancé un appel à participation aux artistes de la ville, fait voter les habitants et organisé un concert d’artistes bois-colombiens. Cette opération a créé du partage, des échanges, une émulation culturelle et finalement de la vie au cœur de la ville. Demain, n’importe quel lieu pourra devenir un lieu de culture et nous faisons le pari qu’ils seront de plus en plus nombreux à le vouloir. Les parcs d’affaires pour proposer une expérience utilisateur et non plus simplement mettre des locaux à disposition ; les entreprises pour augmenter le plaisir au travail et travailler leur marque employeur ; les événements sportifs pour mélanger les publics et faire évoluer l’image du sport. D’ailleurs, c’est le concert de la mi-temps du Super Bowl qui est le plus regardé au monde ! C’est dire si le mélange des genres est attractif.

HSC : OpeningStage fait-il partie de la nouvelle économie participative ? Y a-t-il un risque d’ubérisation de la production artistique ?

SK : Nous ne faisons pas de l’économie participative mais usons de l’esprit participatif pour solliciter les publics. Notre modèle économique est plus traditionnel et nous permet de sélectionner les artistes et de proposer des solutions culturelles adaptées. Nous faisons du BtoB tel qu’on le connait. Et nous n’uberisons rien : nous créons un canal de production artistique spécifiquement dédié aux entreprises et institutionnels.

OpeningStage en quelques chiffres

Créée en 2015

6 salariés

280 événements produits

285 artistes produits

Dans plus de 45 villes françaises

1er événement à l’étranger en décembre 2017, au Luxembourg

Plus de 877 artistes présents partout en France

Le site web : OpeningStage

Sur le même thème Aménagement

Smart City : quelle place pour l'habitat mutualisé

27/02/2018 - 2 mn

En matière d’évolution, les villes n’ont cessé de devenir plus performantes grâce aux nouvelles technologies.

Architecture et développement durable : la place du bois

28/12/2017 - 4 mn

Une Smart City, c’est quoi ? En fait, ça désigne une ville innovante, respectant à la fois les besoins de ses habitants et les problématiques...

Interview de la startup Air Support by Parrot !

03/11/2017 - 2 mn

Air Support est une filiale du fabricant de produits électroniques Parrot. L'entreprise fourni des services aux professionnels...

Comment l’art permet la réappropriation d’un espace urbain ?

24/10/2017 - 2 mn

À côté du Stade de France le tunnel piéton sous l’autoroute A86 menant de la station de RER Stade de France au Stade lui-même a toujours été sombre...