08/03/2019
Mis à jour le : 08/03/2019

Pôle multimodal Lyon Part-Dieu 2023 : un modèle de réinvention à grande échelle

Par : Le Hub Smart City
Quartier de Lyon Part-Dieu avec la Tour Incity et le Crayon

Épicentre économique de la ville de Lyon, le quartier de la Part-Dieu est le deuxième pôle d'affaires français derrière La Défense. Lyon Part-Dieu 2023 : cas d’étude d’un ambitieux projet de transformation vers la ville de demain !

La gare de Lyon-Part-Dieu reçoit 120 000 voyageurs par jour, ce qui en fait la première gare de correspondance d’Europe ! Le souci, c’est qu’elle avait initialement été conçue pour accueillir 35 000 personnes par jour, soit quatre fois moins qu’aujourd’hui...

La Métropole de Lyon (Grand Lyon) a décidé de doubler la capacité d’accueil de la gare d’ici 2023 afin de désengorger cette dernière. Parmi les nouveautés à venir, on peut mentionner : une nouvelle entrée au sud, une voie ferroviaire supplémentaire et l'ouverture de nouveaux commerces et services.

Au-delà de la gare, c’est l’ensemble du quartier qui va être remodelé. La Métropole de Lyon ambitionne d’en faire un pôle d’échanges multimodal attractif et agréable à vivre pour tous.

 

Assurer la continuité entre la ville d'hier et celle de demain

La Métropole de Lyon veut rajeunir les traits de son quartier d’affaires tout en conservant les courbes historiques qui donnent à la Part-Dieu son style singulier. C’est le cas de bâtiments tels que l’Auditorium, le centre commercial ou bien l’immanquable Tour Part-Dieu surnommée le “Crayon”.

Plus récemment, les tours Oxygène (2010) puis Incity (2015) sont venues apporter de la hauteur au paysage lyonnais. En 2020 et 2021, deux autres seront achevées : la Tour Silex 2 et la Tour To-Lyon.

La Part-Dieu est sans conteste un hub métropolitain multimodal de calibre européen, propice au développement économique, et qui va continuer à évoluer.

Mais l’ambition du futur quartier ne s’arrête pas là. Le Grand Lyon veut en faire un véritable territoire à vivre et plus seulement un lieu de passage.

Pour relever ce défi, le projet Lyon Part-Dieu 2023 s’articule autour de trois axes : mobilité, qualité de vie et activité économique.

Développer les mobilités durables

Pour répondre à l’augmentation du nombre de déplacements intra muros, la Métropole de Lyon veut mettre l’accent sur les mobilités durables. Pour cela, elle s'est engagée à :

  • Désaturer la gare Lyon-Part-Dieu et restructurer le pôle multimodal

  • Rendre tous les modes de déplacements plus accessibles

  • Valoriser les vélos et piétons en améliorant l’aménagement des itinéraires cyclables et piétonniers

  • Renforcer l’offre de métros et tramways

Initialement prévu pour la voiture, le quartier se veut plus à l'écoute des modes de transports "doux". Les statistiques confirment cette tendance. En effet, d'ici 2030, un trajet sur trois se fera en transports en commun, tandis que 10% des lyonnais se déplaceront à vélo.

Bus devant le centre commercial de la Part-Dieu

Rendre la vie plus agréable

Contrairement à la plupart des pôles tertiaires, le quartier de la Part-Dieu est situé en plein cœur de la ville. C’est une aubaine pour concevoir un espace de vie animé tous les jours de l'année !

C’est pour cette raison que le Grand Lyon place une forte ambition sur la construction de nouveaux logements et la création d’espaces publics plus pratiques et plus agréables à vivre. L’objectif : passer de 13 000 logements à plus de 15 000.

Plusieurs centaines d’arbres seront plantés, de nouveaux commerces de proximité ainsi que des services numériques seront accessibles aux riverains. Plus de lumière naturelle, moins de bruit et de pollution pour une meilleure qualité de vie.

De chaque côté de la gare, le réaménagement de la Place de Francfort et de la Place Charles Béraudier a déjà commencé.

Quant au centre commercial de la Part-Dieu, il va lui aussi être rénové d'ici 2020. Au programme : des entrées plus visibles, des traversées facilitées, une terrasse panoramique sur le toit et l'ouverture de 80 nouveaux commerces.

Winy Maas, architecte néerlandais du futur centre commercial, veut créer une architecture plus ouverte pour plus de luminosité et des liaisons facilitées sur les axes est/ouest et nord/sud.

 

Favoriser l’attractivité économique

Aujourd’hui, 2 500 sociétés sont implantées à Lyon Part-Dieu, embauchant pas moins de 60 000 personnes. Le projet Lyon Part-Dieu 2023 a pour ambition d’accompagner cette dynamique de développement économique avec la création de nouveaux emplois dans l’hôtellerie et les commerces notamment.

Opérateurs publics et privés, entreprises, propriétaires, usagers du quartier : tous types d’acteurs sont impliqués dans le processus de coproduction d’un futur quartier plus dynamique, plus fonctionnel et plus agréable.

Lyon Part-Dieu 2023, vitrine de la ville de demain, se positionne à la frontière entre croissance économique et qualité de vie.

Sur le même thème Aménagement

Smart Cities : cap sur la transformation numérique

12/03/2019 - 4 mn

Dans quelle mesure les transformations numériques permettent la vie des habitants tout en répondant aux besoins économiques et environnementaux ?

Zoom sur les 20 lauréats du concours Réinventer Paris II

22/01/2019 - mn

Zoom sur les 20 lauréats du concours Réinventer Paris II, qui a pour but de réaffecter des bâtiments et parcelle en déshérence à travers la capitale.

Urbanisme transitoire : de nouvelles pratiques pour une ville plus inclusive

10/01/2019 - 4 mn

Le concept d’urbanisme transitoire illustre parfaitement la smart city humaine, vivante et adaptative pour tous.

La place des sciences sociales dans les projets de renouvellement urbain.

15/10/2018 - 6 mn

Entretien avec Aurélie Druguet, cofondatrice de la coopérative AnthropoLinks.

flipboard