09/04/2019
Mis à jour le : 10/04/2019

Autoproduction d’énergie, agriculture urbaine, recyclage : vers une vie autosuffisante ?

Par : Le Hub Smart City
Business stage Maddy Keynote 2019

À l'occasion de la Maddy Keynote 2019 a été abordée la thématique de la vie autosuffisante et de l'économie circulaire. Retour sur un débat autour de notre avenir environnemental.

Géraldine Russell, journaliste Maddyness

L'échange était encadré par Géraldine Russell, journaliste pour Maddyness, qui lance la discussion en plantant le décor : consommation effrénée et croissance démographique nous mettent face à des enjeux climatiques de plus en plus grands.

La première question de Géraldine :

« Est-ce que ce double enjeu ne nous pousse pas à une consommation plus raisonnée et plus raisonnable ? »

Réponse à suivre ci-après !

Faire circuler les produits au maximum

Thibaud Hug de Larauze, co-fondateur et président de Back Market, répond que malheureusement non, car les consommateurs sont avides de nouvelles technologies.

Le constat est que 90 % de l'empreinte carbone correspond à la phase de conception d'un produit électronique, dont notamment l'extraction des matières premières.

Une fois que le « mal est fait » (le produit fabriqué), l'objectif est de le faire circuler au maximum.

Car un produit qui a plusieurs vies, ça veut dire moins de produits neufs vendus et donc moins de produits neufs fabriqués.

Thibaud Hug de Larauze, co-fondateur et  président de Back Market

Un appareil technologique peut parfaitement satisfaire les besoins du consommateur après 3, 4, voire 6 années sur le marché.

L'objectif est de répondre à cet ensemble de consommateurs qui ne recherchent pas forcément le dernier produit. Ils viennent d'ailleurs chez Back Market pour le prix et pour les garanties qu'il ne trouveront pas sur des produits d'occasion.

Ce n'est qu'a posteriori que Back Market communique sur la dimension écologique que revêt l'achat d'un produit dont c'est la deuxième ou troisième vie. L'acheteur est félicité pour son geste et on lui propose d'en parler autour de lui.

L'idée est de mettre en place un business model disruptif qui fonctionne à la fois pour le consommateur et pour l'environnement.

« On gagnera lorsque le produit le plus éco-responsable sera le moins cher »
Jérôme Schmitt

Penser économie circulaire

Jérôme Schmitt - Senior Vice President Innovation & Energy Efficiency - Total

Jérôme Schmitt souligne l'importance de modifier l'origine du produit dans le secteur de l'énergie également.

« Il va falloir de moins en moins d'énergies fossiles de plus en plus d'énergies renouvelables si on veut être aligné avec ces problématiques à venir », enchaîne le Senior Vice President Innovation & Energy Efficiency chez Total.

L'économie circulaire est en effet essentielle pour une énergie propre et viable sur le long terme, d'autant que le déchet énergétique n'est plus un sujet tabou aujourd'hui.

Jérôme Schmitt déclare que pour gagner la guerre climatique que nous avons enclenchée, la gestion des déchets CO2 doit devenir une opportunité de donner naissance à des business models qui créent de la valeur.

Pour cela, il est essentiel de s'éduquer nous-mêmes et de sensibiliser nos enfants à l'éco-responsabilité.

Enfin, il s'aligne sur les propos de Thibaud Hug de Larauze en ajoutant : « On gagnera lorsque le produit le plus éco-responsable sera le moins cher. »

Transformer les déchets en énergie

Dans certaines zones géographiques, il est plus facile d'autoproduire, comme dans le nord de l'Ouganda, où 80% de la population vit en zone rurale.

Peter Nyeko explique le concept de Mandulis Energy, dont il est co-fondateur : « Notre mission est de fournir de l'énergie renouvelable afin de relever les nombreux défis auxquels sont confrontés les communautés rurales agricoles en Ouganda et dans les pays émergents. »

Mandulis Energy utilise la gazéification de la biomasse pour transformer les déchets agricoles en électricité et en combustible de cuisine. Résultat : une énergie abordable, fiable et durable. Objectif : alimenter 200 000 familles ougandaises dans les années à venuir

Peter Nyeko - Co-founder & Director - Mandulis Energy

Attention à l'effet de rebond !

Jean-Noël Gertz - Fondateur et président - Cycloponics

Jean-Noël Gertz dresse un portrait plus sombre de la manière dont sont gérées l'autoproduction d’énergie et l'agriculture urbaine, cette dernière restant encore très marginale.

Il nous met en garde contre « l'effet de rebond », qui est, selon lui, l'un des grands ennemis du climat et de la planète.

L'effet de rebond est le phénomène selon lequel les économies d’énergie ou de ressources rendues possibles par l’utilisation d’une nouvelle technologie sont compensées par l'adaptation du comportement de la société.

C'est le cas par exemple des ampoules basse consommation ou du chauffage, que l’on va éteindre moins souvent sous prétexte que ça consomme moins d'énergie.

Jean-Noël mentionne aussi les externalités négatives liées à l'autoproduction, qui peut être génératrice de carbone. C'est pour ça que son entrepreprise Cycloponics produit à grande échelle pour faire des économies et éviter la démultiplication des outils.

 

Vers une vie autosuffisante ? Il y a encore du chemin !

Nous ne sommes pas encore en 2084, et ce début de 21e siècle est déjà plein de problématiques à résoudre et de défis à relever !

Satisfaire les intérêts de la planète ET du consommateur final semble être une clé, pour que le choix le plus éco-responsable soit aussi le plus intéressant à titre individuel.

Les autorités gouvernementales ont elles aussi un rôle à jouer en adaptant leurs réglementations de sorte à récompenser ou pénaliser les acteurs selon l'impact de leurs actions sur l'environnement.

Sur le même thème Environnement

Pourquoi et comment intégrer plus de verdure en ville ?

23/10/2019 - 4 mn

De plus en plus de villes se végétalisent à travers le monde. Les avantages du vert en ville touchent la santé, la vie société mais aussi l'économie.

L’agriculture urbaine est-elle "bankable" ?

03/06/2019 - 7 mn

Agriculture urbaine et rentabilité, une vraie problématique. Quels sont les modèles économiques applicables à l'agriculture urbaine et périurbaine ?

La place de l’éolien dans les smart cities

16/04/2019 - 4 mn

L’énergie éolienne occupe une place de plus en plus importante dans le paysage des énergies renouvelables, à France comme à l’étranger.

Flowers of Change : art global pour changement global

09/04/2019 - mn

Initié par Pierre Estève, le mouvement Flowers of Change consiste à créer des installations monumentales à base de bouteilles plastique recyclées.

flipboard