26/04/2019
Mis à jour le : 26/04/2019

Des véhicules autonomes lancés dès cet été en France

Par : Le Hub Smart City
véhicule autonome individuel

La Ministre des Transports Élisabeth Borne a annoncé ce mercredi 24 avril que des véhicules électriques autonomes allaient être mis en service dans seize territoires de l’Hexagone.

L’idée est de tester des véhicules sans chauffeur en conditions réelles afin de favoriser leur développement à moyen terme. Transports individuels, collectifs et de marchandises vont donc être mis en place en zones urbaines et rurales.

Un million de kilomètres devraient être parcourus d’ici 2022. Le gouvernement prévoit d’y investir pas moins de 200 millions d’euros. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) qui prévoit d’autoriser la circulation des navettes autonomes sur l’ensemble du réseau routier dès 2020.

Selon Élisabeth Borne, l’enjeu est de proposer des solutions de mobilité « dans des territoires où aujourd’hui on n’a pas d’alternative à la voiture ». Elle ajoute : « C’est important que les Français s’habituent à voir ces navettes et ces véhicules autonomes sur nos routes. C’est en menant ces expérimentations que l’on va favoriser leur développement »

 

Des véhicules autonomes de Nantes à Montpellier

À Montpellier, la société Twinswheel va mettre en service deux droïdes logistiques en charge de la livraison de produits locaux dans des restaurants et magasins.

Du côté de Nantes, une voie ferroviaire réhabilitée va permettre la mise en circulation de deux véhicules sur rails. Ces derniers pourront transporter 300 personnes par heure dans l’agglomération nantaise.

À Sophia-Antipolis, première technopole de France et d'Europe, des véhicules autonomes vont relier les entreprises entre elles.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le centre-ville de Clermont-Ferrand va accueillir trois navettes EasyMile, au coeur de son réseau de transports en commun actuel.

70 km au nord-est, c’est Vichy qui va ajouter une nouvelle ligne à son réseau de transport urbain existant. Celle-ci sera entièrement dédiée aux transports autonomes.

Les zones rurales vont elles aussi être servies pour relier les villages isolés. C’est le cas dans l’Indre, où deux navettes vont faire le tour des communes de la région. Chacune pourra transporter jusqu’à cinq passagers.

Rendez-vous en juin pour le lancement des premières expérimentations !

Sur le même thème Mobilité

Écomobilité ou la mobilité durable au coeur de la Smart City

01/02/2018 - 4 mn

L’écomobilité vise à réduire l’impact environnemental de nos modes de transport, surtout en milieu urbain. On l’appelle aussi mobilité durable...

Interview de la startup qucit !

26/10/2017 - 2 mn

Qucit est une start-up Bordelaise fondée en 2014. Elle peut être considérée comme un acteur de la smart city.

Comment un inventeur a révolutionné la mobilité urbaine ?

26/10/2017 - 4 mn

La fluidification de la mobilité urbaine est l'un des enjeux de la ville intelligente. En effet, la smart city suppose des modes de déplacements...

[Interview] La startup Ecov lève 1 million d'euros !

03/07/2017 - 2 mn

Interview de Laurie Bequet, responsable communication chez Ecov répond aux questions du Hub smart city.

flipboard