15/03/2019
Mis à jour le : 15/03/2019

Habitat participatif : un modèle citoyen qui s’inscrit dans la smart city !

Par : Le Hub Smart City
Oslo, smart city en construction

Vous avez déjà entendu parler de l’habitat participatif ? Ce nouveau modèle immobilier est en train d’émerger dans les villes françaises. Penchons-nous sur un phénomène au cœur du développement des smart cities !

 

Habitat participatif : de quoi s’agit-il exactement ?

L’habitat participatif, c’est le regroupement de plusieurs ménages dans le but de concevoir, réaliser et financer ensemble un bâtiment partagé. Ce dernier comprend des logements privatifs (un pour chaque foyer) et des espaces mutualisés.

Cette démarche citoyenne a été rendue possible par la modification du Code de la construction et de l'habitation par la loi ALUR en 2014.

Depuis cette date, des individus peuvent créer une coopérative d'habitants, une société d'habitat participatif ou une société d’attribution et d’autopromotion (promotion immobilière autogérée par les habitants). Des partenariats peuvent être mis en place avec des organismes publics et/ou privés.

Il existe plein de synonymes pour désigner un habitat participatif : habitat groupé, habitat autogéré, habitat coopératif, cohabitat ou encore habitat en autopromotion.

Quels sont les intérêts de l’habitat participatif ?

Pour les personnes sensibles aux questions de développement durable et qui privilégient la vie en communauté ouverte (plutôt qu’en ménages isolés), l’habitat groupé présente des avantages significatifs à l’échelle individuelle, collective et environnementale.

 

Vivre selon ses propres principes de vie

Un projet d’habitat coopératif, c’est l’occasion de concevoir un habitat sur-mesure. Plusieurs personnes se rassemblent afin de réfléchir à un projet immobilier commun qui correspond à leurs besoins et à leurs principes de vie.

Immeuble ou maisons individuelles, choix des matériaux de construction, modes de production d’énergie et de gestion des déchets : chacun est libre d’exprimer ses préférences.

Cette liberté implique des responsabilités en contrepartie. Les résidents doivent en effet s’engager à entretenir leur habitat au quotidien et sont financièrement co-solidaires.

 

Accéder à la propriété à moindres coûts

Beaucoup de Français rêvent de devenir propriétaires. Mais pour la plupart, ce rêve n’est accessible qu’au coût de plusieurs années de remboursement d’un crédit immobilier.

L’habitat groupé répond à cette problématique puisqu’il permet de réaliser des économies substantielles : pas de promoteur à rémunérer ni de communication à lancer pour trouver des acquéreurs.

Sans parler des dépenses de vie courante une fois les habitants installés. La mutualisation des espaces, services et ressources permettent de réduire les coûts à long terme.

De nombreux équipements, espaces et services peuvent être mis en commun pour moins de dépenses et plus de partage :

  • Voiture partagée

  • Jardin et potager

  • Laverie

  • Logement d’accueil pour les amis

  • Étage de jeux pour les enfants

  • Terrasse au dernier étage de l’immeuble

 

Ecoquartier Eva-Lanxmeer : un modèle d'habitat coopératif

L'un des bâtiments du quartier des seniors de l'écoquartier Eva-Lanxmeer à Culemborg, aux Pays-Bas.

Imaginé et réalisé par des les futurs co-habitants entre 1994 et 2009, Eva-Lanxmeer est devenu une référence internationale en matière d'habitat participatif.

Créer un meilleur lien avec ses voisins

Les relations de voisinage ne sont pas toujours évidentes à appréhender. Avec l’habitat participatif, les co-habitants partagent des valeurs et des espaces. Ils se sont investis pour mener ensemble un projet immobilier qui résulte d'une envie commune.

Dans ces conditions, il est plus aisé d’apprendre à se connaître et de pouvoir compter les uns sur les autres. Le sens de la communauté se développe plus naturellement, ce qui n’est pas un luxe dans des métropoles dont les individus sont de plus en plus touchés par la solitude.

Lien, solidarité, mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle : voici des mots qui résument les valeurs qui animent généralement les co-habitants des habitats participatifs.

 

Garantir un habitat sain et écologique

Au-delà de l’intérêt individuel et collectif, ce nouveau mode d’habitation a un impact à un niveau supérieur. Les co-habitants sont dans une logique participative et moins consommatrice des ressources de la ville.

Mutualiser les espaces de vie se révèle justement être un moyen efficace de réduire son empreinte écologique au quotidien.

Cela passe par le choix du label BBC (Bâtiment Basse Consommation) lors de la construction ou par l’utilisation de panneaux solaires pour une autosuffisance énergétique. On peut également opter pour des moyens de locomotion écologiques.

 

Une marge de progression prometteuse en France

Tandis que la France s’éveille aux projets immobiliers d’habitat participatif, d’autres pays ont déjà largement adopté ce nouveau mode de logement et de style de vie.

C’est le cas de l’Allemagne, de la Suisse, des Pays-Bas ou encore de la Norvège, dont l’habitat participatif représente plus d’un logement sur dix.

À Oslo, c'est 40% du parc immobilier qui est composé d'habitats participatifs !

Le point positif : les villes de l’Hexagone ont une belle marge d’évolution devant elles ! Ce type d’habitat devrait se développer en France dans les prochaines années.

Oslo, une ville moderne

Sur le même thème Tendances

Santé au travail avec Anne-Charlotte Vuccino de YOGIST

19/02/2019 - 4 mn

Anne-Charlotte Vuccino a créé YOGIST – Bien Au Bureau en 2015. Son combat : atténuer la douleur et améliorer la santé au travail.

CES 2019 : les tendances de l'immobilier connecté

16/01/2019 - 4 mn

Chaque année, le CES de Las Vegas présente les dernières innovations et technologies. Focus sur les innovations de l'immobilier connecté !

Comment le coliving réinvente le logement collectif locatif ? François Roth, un des fondateurs de la startup Colonies répond.

04/09/2018 - mn

Covoiturage, coworking et bien sûr colocation. Le « co » - faire avec, en réunion, simultanément – est un véritable phénomène de société.

Le tour du monde des innovations smart cities.

26/04/2018 - mn

Une ville intelligente ou smart city désigne une ville qui combine des innovations urbaines ou technologiques

flipboard