17/09/2019
Mis à jour le : 20/09/2019

Le bureau du futur ne ressemble pas à un bureau

Par : Le Hub Smart City
Duplex parisien transformable en espace de travail collaboratif

À quoi ressemblera le bureau de demain à l’heure de l’économie collaborative ? C’est la question que s’est posée le Hub Smart City.

 

L’économie collaborative en France

L’économie collaborative est une économie dont le modèle repose sur l’échange de biens, services ou connaissances entre particuliers, avec ou sans rétribution monétaire, via une plateforme digitale de mise en relation.

  • Mise à disposition de biens : location de voiture, logement, parking, outillage, etc.

  • Réalisation de services : covoiturage, bricolage, cuisine, etc.

  • Partage de connaissances : cours d’informatique, de langues, soutien scolaire, etc.

L’économie du partage touche tous les secteurs d’activité et est en train de gagner du terrain sur l’économie traditionnelle. Un français sur trois utilise les plateformes d’échange ou de commerce entre particuliers, ce qui en fait le pays le plus « collaboratif » d’Europe.

Plusieurs startups françaises basent leur business model sur le collaboratif et certaines ont une portée internationale. On peut citer Blablacar, le célèbre site de covoiturage, la plateforme de financement participatif Ulule, ou encore Eatwith, plus grande communauté d'hôtes locaux proposant des expériences culinaires à travers le monde.

Dans cet article, le Hub Smart City s’est penché sur le cas de la startup française OfficeRiders, surnommée le Airbnb du bureau. Vous allez comprendre pourquoi.

Une salle à manger peut devenir une salle de réunion cinq étoiles

OfficeRiders ou comment réinventer l’espace de travail

La création du concept OfficeRiders est partie d’un double constat. D’un côté, de nombreux espaces sont vacants ou sous-exploités chez les particuliers, notamment pendant la journée, lorsque ces derniers partent au travail. De l’autre, de plus en plus de professionnels sont à la recherche de nouveaux endroits pour travailler de façon mobile.

La réponse a été une évidence pour les fondateurs de la startup : inviter les particuliers à mettre leur appartement à disposition des professionnels qui en ont besoin.

 

Un intérêt économique pour les utilisateurs

On assiste à une flambée des prix de l'immobilier dans beaucoup de villes françaises, et plus particulièrement de l’immobilier professionnel dans les pôles urbains.

Cela explique en partie l’essor des espaces de coworking, notamment destinés aux freelances et aux petites entreprises qui n’ont pas le budget pour investir dans des bureaux indépendants.

OfficeRiders propose une alternative aux espaces de coworking en proposant des lieux de travail 30 à 50% moins chers.

Une alternative gagnante aussi pour les occupants d’appartements et autres espaces vacants, qui y tirent un complément de revenu passif.

Et si un rooftop devenait aussi un espace de travail ?

Le changement des moeurs dans le travail

La réussite de la solution OfficeRiders s’explique également par le fait qu’elle répond à un changement dans les mœurs professionnelles. Entre télétravail et freelancing, la manière de travailler se flexibilise pour de plus en plus de professionnels, en commençant par le lieu.

Avec OfficeRiders, les professionnels nomades ont accès à un parc d'espaces uniques dans les plus grandes villes de France : Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier et Strasbourg (à l’heure de l’écriture de cet article).

Et il y en a pour tous les goûts avec des lieux plus originaux les uns que les autres : studios, lofts, péniches, cabanes dans les arbres, caravanes connectées, rooftops, galeries d’art, ateliers d’artistes, etc. Ces espaces atypiques ont une âme et rendent l’espace de travail plus humain.

Certaines grandes entreprises commencent à favoriser les tiers-lieux pour organiser leurs rencontres et séminaires, ce qui leur permet aussi de réduire la taille de leur siège social.

Les lieux disponibles sur la plateforme OfficeRiders peuvent se transformer en espaces pour les réunions, séminaires, formations, conférences, réceptions, showrooms, shootings, tournages, interviews et coworking. Rien que ça.

OfficeRiders propose aussi des extras. On peut suivre les cours d’un professeur de yoga pendant les pauses ou recruter un traiteur local pour le déjeuner.

Personnes travaillant sur leurs ordinateurs dans un espace de coworking

Vers la fin du bureau traditionnel ?

Beaucoup de personnes actives passent de longues heures dans les bouchons pour s’enfermer dans un bureau devant un ordinateur. Lorsqu’on y réfléchit avec un peu de recul, cette situation peut paraître aberrante.

Selon les fondateurs d’OfficeRiders, le bureau traditionnel est en train de disparaître progressivement avec la nomadisation des modes de travail. Ils veulent accompagner cette mutation en proposant plus d’espaces éphémères, collaboratifs et flexibles. Un concept que nos voisins Britanniques appellent le « flex office ».

Depuis 2015, la mission de la startup est de réinventer l’espace de travail, à commencer par le sien ! L’équipe d’OfficeRiders brise les codes : pas d’heures fixes, pas d’espace de travail fixe ni de poste fixe. Les membres sont libres d’articuler leur journée comme bon leur semble, tant que la mission de chacun est accomplie.

Toujours selon OfficeRiders, le rôle clé de l’espace physique de demain sera de pouvoir se retrouver à tout moment dans un endroit différent pour passer des moments d’échanges, de créativité et d’innovation avec ses collaborateurs, partenaires ou clients.

La plateforme compte des milliers d'hôtes à travers la France et héberge des centaines de « riders » chaque semaine.

Sur le même thème Tendances

Vienne, le summum de la qualité de vie

06/12/2019 - 3 mn

Pour la deuxième année consécutive, Vienne a été élue « ville la plus agréable à vivre du monde » au Global Liveability Index.

À quoi ressemble la ville idéale pour les plus jeunes ?

10/09/2019 - 4 mn

Quelle est la ville rêvée pour la génération Z (moins de 23 ans) ? Nestpick s'est basé sur 22 critères socio-économico-culturels pour le mesurer.

Smart tourism : quel sera le tourisme de demain ?

06/09/2019 - 4 mn

Le smart tourism est en train de changer la façon dont nous voyageons et dont nous visitons le monde. Exemple de Lyon, capitale du smart tourism 2019.

De la smart à la slow city : ce que veulent les citoyens

28/06/2019 - 4 mn

La slow city s'impose doucement comme un modèle plus humain, rompant avec l'obsession effrénée du « toujours plus technologique » des smart cities.

flipboard